Catégorie: other

blóm

blóm, c’est fleur en islandais

La semaine dernière (ça fait plus longtemps comme je laisse trainer mes articles), en Italie, on a visité beaucoup de jardins. Et ces jardins étaient tellement fleuris, c’était magnifique. Même dans la ville, c’était fleuri. Et c’était beau. Et je me suis dit que c’était vraiment cool les fleurs, et j’ai repensé à un article de flow sur une fleuriste, et j’ai été inspirée pour un article. yay.

Je suis une fleur. Je suis une très jolie fleur.

Je suis plus joli qu’une rose et je sens meilleur qu’un lilas. Qui suis-je ? Je suis toi.
Tu es une fleur. Tu es une très jolie fleur.
Tu es plus joli qu’une rose et tu sens meilleur qu’un lilas. Qui es-tu ? Tu es nous.
Nous sommes des fleurs. Nous sommes de très jolies fleurs.
Oui, nous sommes tous des fleurs dans le même bouquet. Des trèfles, des digitales, et des orchidées.

les fleurs, salut c’est cool

anna potter, fleur-art-istevivre« finalement, l’art floral n’est rien d’autre que le fait de peindre avec une matière vivante et éphémère »

Anna Potter a été diplômée en ‘Fine Art’ à l’université de Sheffield Hallam pour être flower designer (si j’ai bien compris) et a ouvert Swallows and Damsons. En tant que fleuriste elle se passionne de ‘vintage glamour, rustic styles’ et privilégie le coté « unique » du bouquet, dans les moindre détails et selon les envies de chacun.
S’inspirant de natures mortes florales néerlandaises du XVIIe et des peintres comme judith Leyster ou Rachel Ruisch (autres inspi : @saipua et @nicamille), je trouve qu’Anna Potter apporte un réel caractère à ses créations et je pense que c’est aussi pourquoi elles m’ont marquée.
@swallowsanddamsonsflowers1.jpg« tout ce qui m’a été enseigné aux beaux arts, au niveau de l’esthétique, des couleurs et des formes, je l’applique à mes bouquets »inspole monde fleuri

si on parle de fleur, on peut aussi parler de Michael De Feo aka @theflowerguyartiste connu dans le monde du street-art pour ses fleurs iconiques qu’il a peintes pendant 25 ans dans plus de 60 villes dont New York, Los Angeles, Miami,  Amsterdam, Paris, Venise et Hong Kong
(extrait d’un blabla plus long d’article bazar ICI)

capture-decran-2016-08-23-a-00-12-05

ojjj2

Alors dans les jardins, dans les films, dans l’art, sur des tissus chez liberty ou même dans un café -fleuriste à paris, peonies, les fleurs sont aujourd’hui encore bien présentes/iconiques/caractéristique d’un mood un peu romantique bohème etc.
C’est aussi bien un truc de printemps, les fleurs.
Elles ont inspiré de nombreux artistes (les peintres en général, les impressionnistes), des écrivains (cc baudelaire, les poètes), ou encore de grands couturiers (C. Dior et son jardin d’enfance, ce défilé).
La beauté énigmatique, la tendresse, les couleurs, la délicatesse, les formes, l’esthétisme, l’éphémérité, les fleurs me surprennent toujours un peu.
Surtout il y aurait encore beaucoup de choses à dire mais eh, c’est déjà un petit miracle que cet article n’ait pas fini dans brouillon, et je voulais pas que ce soit trop chargé non plus.

la bise,
claire

ps : j’ai édité les photos (tablette graphique et logiciel nul u know) mais à part les peintures, elles viennent toutes de l’instagram d’anna potter !

Publicités