remember august

hi !

l’ennui gagne les fainéants dépourvus d’imagination

aoutttt

août, on lui a dit plus qu’au revoir cette fois, on le regarde au loin, aout qui est reparti avec son soleil, ses étoiles, sa mer, sa nonchalance, son insouciance et ses longues journées d’été.
j’ai aimé août, les vagues, écrire des cartes postales, la tarte aux framboises, me dire que j’adore la contrebasse, chiner un échos de mode de 1947, faire du granola, profiter de ma famille, retrouver mes copains
et puis, en chemin, j’ai découvert des trucs sympas, et ces trucs les voilà, article bazar here we are

tumblr_owp51hdqt01sparypo1_500action


UN ARTISTE

todd mclellan« It all started from a kindergarten finger-painting class and grew from there. « 

Todd McLellan, et particulièrement son projet « Things Comme Apart » (2009) m’ont interpellée. En décomposant des objets du quotidien – rétros comme modernes, il explore une nouvelle perspective de leur nature, remet en question les modes de consommation. Le sens d’une machine à écrire, d’un vélo, change complètement une fois désassemblés, ré-arrangés et photographiés par ses soins.
« Ensuite, Todd a voulu leur donner une seconde histoire, ou comme il explique « une double personnalité », en les photographiant alors qu’on les jette dans les airs. Le résultat est captivant. »
Canadien, il a étudié la photographie à l’Alberta College of Art + Design et s’associe a d’autres artistes notamment avec freesociety.

« Quand j’étais enfant, je m’amusais à casser les petites voitures de mes frères avec un marteau. Heureusement, avec le temps, ma façon de démonter les objets est devenue plus raffinée. J’ai commencé par collecter des choses anciennes. Je voulais m’intéresser à la manière dont elles avaient été construites et à la façon dont elles fonctionnaient. Alors, j’ai commencé à photographier très simplement des pièces décomposées. « 


DES KILOMETRES

AOUT

Après la montage, la mer. Puis la campagne. Du bleu, du vert, des kilomètres.

L’île d’Oleron, l’océan, les cartes postales, les descentes en vélo, les tentatives de surf, l’aquagym, les coquillages, les couchers de soleil, la douceur de vivre, bien manger.
La Corrèze, les « plus beaux villages de France », le kayak, la pluie, les fleurs séchées, la verdure, les gouffres, les ciels de feu et leur nuages.
La Campagne, les diners en famille, le feu d’artifice, les nuances du ciel, les étoiles, les fanions.


UN FILM

demiosellesrochefort

Une comédie musicale de 1967 par Jacques Demi, un classique ? Who knows, je ne l’ai regardé qu’en août, et j’ai adoré. Les Demoiselles de Rochefort, c’est un « émerveillement cinématographique ». Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, les chorégraphies, les tons pastels, la maitrise de la réalisation, les musiques (bon pour le coup ça fait deux mois que je l’ai dans la tête, mais elle est trop cool). L’histoire n’est pas folle, on pourrait parler d’un « incessant chasser-croiser romantique ». Blablabla ils se croisent tout le temps « oh delphine je crois que j’ai rencontré l’homme de ma vie », c’est un peu niais mais c’est aussi tout le charme du film, de l’époque. Et c’en est drôle, lumineux.

synopsis : Delphine et Solange sont deux jumelles de 25 ans, ravissantes et spirituelles. Delphine, la blonde, donne des leçons de danse et Solange, la rousse, des cours de solfège. Elle vivent dans la musique comme d’autres vivent dans la lune et rêvent de rencontrer le grand amour au coin de la rue. Justement des forains arrivent en ville et fréquentent le bar que tient la mère des jumelles. Une grande foire se prépare et un marin rêveur cherche son idéal féminin


UN TWEET
Capture d_écran 2017-09-23 à 19.50.55


août, avec un peu de retard, presqu’un peu de nostalgie, des souvenirs, des explorations, ça va vous ?

la bise,
claire

Publicités

19 Commentaires

  1. theblondmane

    Encore et toujours un plaisir de lire ton article mensuel. De belles photos et découvertes. Je suis ravie que tu ais vu « Les Demoiselles de Rochefort » qui est un de mes films favoris (je l’ai regardé toute mon enfance). Dans le même genre il y a « Les Parapluies de Cherbourg » et « Peau d’âne » que je te conseille (même style que les DdR). Voila voila, bisouuus

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s