érudit et inspiré

J’avais préparé une liste d’articles que je voulais publier, mais comme la vie est un hasard contraire aux destinées, j’ai eu envie de vous parler de deux documentaires que j’ai regardé dimanche soir sur ARTE.
J’aime beaucoup Loïc Prigent, ses documentaires, ses perspectives, son ton.

42f0bc0b724b2179c36cca9a747ae012
illustration Damien Cuypers

« British Style » et « Le testament d’Alexander McQueen » sont des documentaires rythmés, passionnants, intéressants et vraiment riches en informations/extraits visuels/thématiques, et surtout sont empreints du « style inimitable (une narration enlevée et un regard aiguisé sur les détails qui font sens) » de Loïc Prigent.


british style

À travers de nombreuses archives, une radiographie irrévérencieuse de la garde-robe d’outre-Manche, entre tradition et excentricités, par un Loïc Prigent en verve. (arte)

De la couleur, de l’histoire, de la culture, de la mode. Et puis, surtout, la Grande Bretagne. Quand j’avais fait un travail dessus, une phrase était revenue : « it’s about being classic with a twist », et c’est exactement ça.
Le documentaire associe témoignages, archives, « quelqu’un veut du thé ? », vogue entre les époques, les classes sociales, les périodes stylistiques qui ont marquées les générations « vous reprendrez bien un peu de thé ? », et j’ai littéralement a-do-ré découvrir ces aspects de la culture britannique.
La  « journée du pull de Noël affreux » existe bel et bien en Angleterre, mais ce n’est évidemment qu’une infime partie de ce que j’ai pu apprendre avec ce documentaire.

Tel un fantasque ethnologue, Loïc Prigent passe au crible la culture britannique, de l’obsession du thé à l’argot chaloupé de Manchester, et en observe les extravagantes répercussions en matière d’habillement. (arte)

vs pouvez aussi lire cet article du monde


le testament d’Alexander McQueen

Loïc Prigent retrace l’ébouriffante carrière du génial designer anglais Alexander McQueen, brusquement interrompue par son suicide, en février 2010. Le documentaire explore ses trois derniers défilés et révèle leur extraordinaire processus de création. (arte)

Alexander McQueen, sur l’échelle du iconic, se situe sur « on en a même parlé en cours d’anglais ».
Ceci dit, je n’ai jamais trop approfondi sur sa carrière, son style et ses inspirations. Le documentaire s’intéresse à ses trois derniers défilés, son théâtre : celui qui marque la fin d’un cycle avec une sorte de rétrospective (« morbide, excessif, il met la mode au pilori, concasse et jette tout, pour mieux recommencer »), celui qui témoigne d’un renouveau (« ce que la critique a décrit comme un chef-d’œuvre visionnaire »), et enfin son dernier défilé « The Bone Collector » qui prend désormais un autre sens.
Pourtant, ces défilés permettent de mieux comprendre l’audace de Alexander McQueen (« l’illusion d’Alexander McQueen, parce qu’au final, c’est moi l’illusion ») dans un temps plus vaste puisqu’ils réfèrent sans cesse à sa jeunesse, ses inspirations, sa carrière, sa personnalité et son histoire.
A nouveau de façon intéressante, intelligente et presque fascinante, j’ai beaucoup appris à travers l’oeil de Loic Prigent.

Dans ce documentaire érudit et inspiré, des images magistrales de ses nombreux défilés, à la fois danses macabres et commentaires politiques truffés de références, sont complétées d’images d’archives inédites, offrant un fascinant aperçu de la carrière et de la personnalité du couturier. (arte)


peut être prendrez vous le temps, ou le thé, dîtes moi

see ya

Publicités

12 Commentaires

  1. Garance

    Fan fan fan, de ton écriture, de ton style, de ton sujet! Tout ce que je connaissais de Loïc Prigent jusqu’ici c’était sa collection capsule au Bon Marché..mais quitte à vider mon forfait internet, je vais de ce pas regarder ses documentaires
    La bise

    Aimé par 1 personne

  2. moutonfougueux

    Coucou, j’ai regardé les deux docus hier et j’ai trouvé ça hyper intéressant ! Je connaissais mal McQueen, et ce mec était vraiment un génie dépressif et torturé, son travail est impressionnant. Donc merci de m’avoir fait découvrir ces 2 supers docus

    Aimé par 1 personne

    • zojwe

      oh mais c’est trop cool ! figure toi que j’en ai regardé un bout parce que je m’ennuyais dans le train et vraiment c’est ça : un génie torturé ! merci à toi de commenter (so bloggueuse de répondre ca mdr, mais c cool d’avoir un retour) !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s