bioscoop

bioscoop ça veut dire cinéma. en néerlandais. j’adore aller au cinéma d’ailleurs.

J’aime bien parler des films que je vois chaque mois. Parce que c’est nouveau, généralement au cinéma et que ça a un côté découverte. J’aime bien me dire qu’ici c’est une forme de journal de bord, et damn je n’ai jamais parlé de CES films. Ceux que j’ai déjà regardé, que je regarde encore (des madeleines de proust ??).

On part plutôt sur du feel good, pas vraiment des films d’auteur / reconnus / blockbusters  non plus. Et sur un avis pas vraiment objectif (mais à vous de forger le votre !).


LIBRE ET ASSOUPI

libretassoupi

« On s’en fiche de ce qui est sérieux ou pas, non ? Si vous aimez les crêpes, faites des crêpes. »

Il n’y a pas vraiment d’histoire si ce n’est que de rentrer dans la vie de ces trois colocs : Sébastien, Bruno et Anna. Sans ambition autre que celle d’être une grande étendue, Sébastien se retrouve confronté à la réalité, entre Bruno qui enchaîne des petits boulots et Anna, stagiaire ambitieuse et déterminée. Puis blablabla on le voit évoluer dans cette vie, et dans la société. Et je les trouve touchants, l’histoire est touchante. C’est poétique, drôle, beau. D’une certaine façon je m’y retrouve, et pendant quatre-vingt treize minutes je suis ailleurs, je m’évade et je sourie pour pas grand chose, pour ces personnages attachants. Mais en même tant ce film pousse à la réflexion, idk il y a une certaine remise en question du monde, de cette réalité qui est la nôtre (malgré de gros clichés parfois).
Aussi l’image est belle, la bande originale est cool + j’adore Charlotte Lebon, et j’aime beaucoup le jeu de Baptiste Lecaplain et de Felix Moati.

synopsis : Sébastien n’a qu’une ambition dans la vie : ne rien faire. Son horizon, c’est son canapé. Sa vie il ne veut pas la vivre mais la contempler. Mais aujourd’hui, si tu ne fais rien… Tu n’es rien. Alors poussé par ses deux colocs, qui enchaînent stages et petits boulots, la décidée Anna et le pas tout à fait décidé Bruno, Sébastien va devoir faire … Un peu.    -> bande annonce 


LE HERISSON

herisson

« Depuis longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons : un monde où les adultes se cognent comme des mouches à la même vitre. Mais ce qui est certain, c’est que dans le bocal, j’irai pas ! »

La première fois que j’ai entendu parler de ce film, je crois que c’était au cinéma. Dans la bande annonce Paloma déclare a ses parents : « plus tard, je serai concierge ». J’avais dix ans, cette phrase m’a marquée, j’ai voulu voir le film et j’ai oublié son titre (c’était avant internet). BON. Et finalement, un peu comme Libre et assoupi, ce film est poétique, questionne l’existence et fait vivre des personnages attachants.
Madame Michel, sous ses airs de concierge discrète et un peu « bourrue » (dixit wikipedia)(je sais c’est pas une référence), intrigue Paloma (elle aussi bien loin de la réalité). Et il y a aussi ce nouveau voisin japonais. J’aime bien Paloma, idk un peu artiste, elle a l’air rêveuse mais  finalement elle est très lucide (trop parfois). 
Il y a une certaine ambiance qui se dégage de ce film, à la fois cet « élégant immeuble parisien », ces personnages sensibles et encore une bande originale vraiment cool.

synopsis : Renée Michel est concierge dans un élégant immeuble parisien depuis 27 ans. Sensible et raffinée, elle tente de cacher sa culture derrière le stéréotype de la concierge ingrate et revêche. Mais ni Kakuro Ozu, un riche Japonais, ni Paloma Josse, une fillette de 11 ans, brillante et suicidaire, ne sont dupes. Ils sont bien décidés à percer le mystère de cette femme. Kakuro l’invite à dîner pour mieux la connaître. Pendant ce temps, Paloma, qui a prévu de ne pas dépasser 12 ans, réalise un film sur le sens de la vie. Les trois voisins se lient d’une amitié rare et profonde…    -> bande annonce


THE THEORY OF EVERYTHING

theory

« What if I reverse time to see what happened at the beginning of time itself ? »

On est allé le voir au cinéma en seconde. Parce que la physique blablabla. Mais j’y serai allé de toute façon (je n’ai pas soutenu l’idée dans le simple but de louper des cours eh). Je l’ai revu il y a peu de temps, et pourtant ce film ne m’a jamais vraiment quittée puisque j’ai beaucoup, beaucoup écouté la bande originale (btw idéale pour travailler/dormir).
Le film retrace le parcours de Stephen Hawking avec justesse, même si l’accent est moins placé sur ses travaux. On découvre surtout une volonté de vivre, accompagnée par la determination de Jane Wilde. Et je me souviens que ça m’avait vraiment frappée au cinéma, cette sincérité. L’histoire est vraiment belle, inspirante (et intéressante bien sur). Et puis ces théories sur l’univers, les étoiles, le temps, ça me fascine un peu je crois.
En ce qui concerne les acteurs je les a-dore, Felicity Jones est touchante et réussi à imposer son personnage et Eddie Redmayne juste wow (il a d’ailleurs reçu un oscar avec ce rôle).

synopsis : 1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. 
Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps. 
Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.    -> bande annonce


Est ce que j’aimerai encore ces films des années plus tard ? J’aime croire que oui. Et il y en aura surement d’autres. Ce ne sont d’ailleurs pas les seuls mais voilà, c’est déjà pas mal.

la bise,
claire

ps : j’aimerai vraiment savoir quelles sont vos madeleines cinématographiques, n’hésitez pas.

Publicités

11 Commentaires

  1. mccwx_

    C’est un des articles que j’ai le plus apprécié sur ton blog, tout est intéressant et la façon dont tu as présenté ces trois films m’a décidée à les regarder très prochainement 🌟
    Ps : ma madeleine FORREST GUMP

    Aimé par 1 personne

    • zojwe

      ohhh 💛 je suis trop contente si ça t’a donné envie (comme ces films sont chers à mon coeur ahah) !
      ps : je n’ai jamais vu le milieu, c’était il y a 4 ans, il faut que je le regarde (!!!)
      pps : merci pour ton ps

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s