FEBRUARY

YO !

« mistakes are the portals of discovery. »   (James Joyce)

fev

Février j’ai plutôt aimé (ok la moitié c’était des vacances), l’ambiance pré vacances, carnaval, le soleil de marrakech, l’ambiance vacances tout simplement. C’est bien d’avoir du temps non ? ET bien aujourd’hui c’est fini pour moi (arghh la reprise) mais je pense survivre lol.
Sans trop s’attarder sur les détails et je crois que ce n’est plus trop surprenant mais l’article bazar is back, avec les découvertes sans rapports, les trucs cools et tout ça.

tumblr_nrxwhw5phf1tq4of6o1_400

me realizing I need to wake up at 7:00 


UNE ARTISTE

kellyoconnor

Kelly O’Connor est une artiste américaine dont le travail m’a vraiment plu. Elle extrait des images de films et de magazines des années 50 et 60 puis réalise des collages à partir de ses trouvailles. Elle ré-interprète certaines surfaces et volumes des lieux ou paysages en insérant des motifs géométriques très colorés. Je trouve le travail de composition très réussi, les couleurs et les formes apportant une légèreté agréable.
« Drawing on the allegory of American consciousness through the use of iconic characters, my work is derived from a combination of memory, fantasy, and pop culture. »

Elle réinvente un message, ajoute la modernité colorée et géométrique à des clichés qui eux mêmes portent une histoire. Le contraste est intéressant. J’aime particulièrement la série Valley of the dolls et les photos de son installation Blinded by the light (2014) que l’on peut retrouver sur son site ici.

« Playing with color and scale is central to my process. Sickly sweet, candy-colored surfaces are juxtaposed with colored paper sampled from vintage record covers. The contrast of sparkling rays and bright neon against weathered, dull tones acts as a metaphor for dualities within our society. Appropriated images, enlarged from their original source to exaggerate their apparent content, introduce nostalgic and familiar themes that provide a rich access point for the viewer. These images are drawn from film and popular magazines, primarily from the 1950’s and 1960’s. I prefer this time period because the line quality of the drawings is minimal and the subjects are rich with American idealism. »

-> quelques articles ici, , , ou


UNE SERIE

mozartin

Mozart in the Jungle.
J’ai commencé cette série un peu avant noël et comment vous dire : j’adore. Mais je conçois que ce ne sera pas le cas de tout le monde. Pourquoi ? L’angle sous lequel les personnages évoluent est la musique classique (omg so shocking), l’action se déroule au coeur de l’orchestre philharmonique de New York. Pourtant ce n’est ni chiant, ni vieux, ni ridicule, ni inintéressant. Non pas que la musique classique le soit, mais ça peut effrayer (mais si vous n’appréciez pas un minimum, don’t watch)(parce la bande originale ne contient à peu près que ça). J’ai découvert cette série par un article de Madmoizelle (ici), qui expliquait le pourquoi la série n’était pas très connue et mais surtout pourquoi elle méritait de l’être plus. «Autant dire qu’on a vu plus funky comme pitch que « alors c’est l’histoire d’une nana qui joue du hautbois et qui va réussir à rentrer dans l’orchestre philarmonique de New York et il va se passer plein de choses ».» Il n’y a pour l’instant que deux saisons (VO)(ST)(no panic), et j’aime trop la musique du générique

synopsis : Rodrigo, jeune prodige trentenaire, rejoint le prestigieux orchestre de New York suite au départ du maître vieillissant dont l’égo n’a cessé de croître avec l’âge. Ce dernier voit sa mise à l’écart comme une injustice envers son talent et son dévouement. Parmi les nouveaux musiciens, Hailey, hautboïste, réalise ce qui se cache en coulisses…

Il ne vous reste plus qu’à aller voir un extrait pour avoir une idée plus concrète si ça vous intéresse (ici).


UN VOYAGE

marockesh

Je vous l’avez déjà dis il me semble, mais pendant les vacances je suis partie à Marrakech. Je connaissais déjà cette ville, mais j’ai aussi eu la chance de découvrir Essouira au bord de l’océan. L’ambiance y étais différente, plus calme peut être. Il faut dire que se balader à Marrakech n’est pas toujours très reposant, entre les sollicitations et la circulation un peu  aléatoire. Enfin, la ville reste très intéressante, culturellement et architecturalement (de ce que j’ai vu), et j’aime beaucoup l’artisanat qui est souvent coloré. J’ai notamment acheté un bol trop beau. ET OUAIS.


UN TWEET

Capture d’écran 2016-02-23 à 20.26.43


Wow je suis contente de vous avoir parlé de tout ça. Et vous du coup, février ? Des expos ? Des voyages ? Des films ? Des séries ? Des livres ? Tell me everything.

la bise la bise,
claire

Publicités

13 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s