n’oublie pas tes lunettes

HI !

« reading is dreaming with open eyes » they say

bokoko

En une semaine j’ai lu trois livres. Oui les amis, TROIS livres. Vous me direz, la piscine, les transats et le soleil aident un peu. Mais là n’est pas la question. Je me suis dit qu’un petit article sur mes lectures ne ferai de mal à personne. En soit j’ai un peu perdu la lecture, enfin non, pas tant que ça, j’y passe du temps mais pour les cours (coucou le bac de français) mais du coup je prend moins le temps de lire des choses pour moi et c’est dommage, parce que j’ai toujours aimé lire et qu’il y a plein de livres géniaux à lire, que ça n’a rien a voir avec un film, que c’est DIFFERENT et que ça stimule l’imaginaire. (ce blabla était laissé sous un article de selena qui m’avait bien remotivée)(merci). Mais en prenant le temps j’ai renoué avec cette occupation fort plaisante. J’ai acheté les souvenirs de ma propre initiative, les deux autres sont de la bibliothèque (d’où le hasard, j’ai juste lu le résumé).

tumblr_nax99kag8s1sa2xlto1_500wow, really ? let’s go


LES SOUVENIRS, David Foenkinos

souve

Trois lignes plus haut je vous soulignait l’écart film-livre, guess who a vu le film avant ? Ce n’était pas intentionnel, mais ça permet la comparaison.
« Le narrateur, apprenti romancier, prend conscience à l’occasion du décès de son grand-père de tout ce qu’il n’a pas su vivre avec lui. Il comprend que le seul moyen de garder l’amour vivant est de cultiver la mémoire des instants heureux. Dans le même temps, frappée par le deuil, sa grand-mère semble perdre la tête. Il assiste aux manœuvres des proches pour la placer en maison de retraite et vendre à son insu son appartement. Ce qu’il n’a pas su vivre avec son grand-père, il décide alors de le vivre avec elle. Il va la voir souvent, parvient à égayer sa solitude, à la faire rire de tout. Mais elle finit par apprendre que son appartement a été vendu, et fait une fugue… » Ce résumé me parait assez juste, je l’ai coupé car la suite raconte un peu trop l’intrigue. Intrigue elle même entrecoupée, au fil des pages (mais de façon logique je vous rassure) par les souvenirs, la plupart du temps le plus marquant, des personnages mais aussi d’auteurs ou réalisateurs simplement évoqués. C’est le deuxième livre de Foenkinos que je lisais. Son écriture est empreinte d’une certaine délicatesse, les phrases sont pertinentes et je ne me suis pas ennuyée. Le sujet n’es pas des plus joyeux mais j’avais encore en tête la version du film (qui d’ailleurs va beaucoup moins loin que le livre dans le temps, j’étais très surprise de la suite, c’est vrai que dans la plupart des films on se demande le ‘après’, là j’ai su, et puis les recoupements etc c’est intéressant)(btw je garde un bon souvenir de la séance où il n’y avait presque personne). Je me sens presque obligée de vous faire part de ma déception : dans le film sa grand mère s’appelle Madeleine et là c’est Denise, obviously ce détail de deux lignes ne perturbe que moi.
Que retenir de tout ça ? Le thème n’est pas forcément très joyeux, le roman se lit bien malgré quelques longueurs parfois, et l’écriture est agréable. J’ai beaucoup aimé le film mais, comme toujours, il est toujours mieux de commencer par le livre (je vous dis ça, je ne le fais jamais soyons honnêtes)(mais en théorie, c’est mieux)(bref).


LE THEOREME DE KROPST, Emmanuel Arnaud

krop

Changement d’ambiance radical. L’intrigue se déroule principalement (pour ne pas dire exclusivement) dans le lycée Louis-le-Grand à Paris, et plus particulièrement au sein des prépas. Le personnage principal, Laurent Kropst ,est un élève de maths sup, ce qui fait de lui une « taupe ». Les premières pages ne sont pas évidentes par l’avalanche de personnages aux noms un peu atypiques décrits, pourtant une fois ‘rentrée’ dans le livre, je l’ai lu plutôt rapidement.
Un résumé me parait plus évident pour situer le livre : « Laurent Kropst est en maths sup à LLG, Louis-le-Grand pour les intimes. Interne, il doute qu’il existe un monde en dehors des colles et des blagues vaseuses de ses petits camarades. Pire, au-delà du dixième au classement général de maths et de physique, il ne connaît plus personne. En somme, la vie va son petit train-train de classes préparatoires ; jusqu’au jour où Kropst prend une tôle monumentale en mathématiques. Pour lui, c’est la fin du monde : l’opprobre, le discrédit, et surtout la relégation dans un obscur lycée de banlieue à la fin de l’année. Il découvre alors qu’on peut changer son destin avec quelques mots et beaucoup de mauvaise foi. Dans la foulée, il rencontre les filles du lycée, des élèves d’hypokhâgne, souriantes, épanouies, brillantes, elles lui font découvrir l’autre moitié du monde, ou peut-être faudrait-il dire, la face cachée de la lune. ». Encore une fois raccourci parce que l’idée est plus de vous proposer mon avis.
J’ai pris ce livre parce que, d’une certaine manière, je me suis ‘reconnue’. Je suis en S (breaking news), pourtant je suis bien consciente de l’importance de la littérature, de la culture etc et ça me plait autant. Sans critiquer les scientifiques ou quoique ce soit, il se trouve que ce livre en reprend les clichés, les raisonnements, l’intuition etc mais aussi et surtout le contraste que découvre le personnage en élargissant ses horizons, découvrant ainsi des auteurs, des points de vue, en voyant plus loin que la prépa. Ce n’est pas tant l’histoire qui m’a emportée mais on est plongé dans cet univers (je ne sais pas si ça donne une idée exacte mais j’ai vu la prépa d’un regard différent, en mieux peut être). Je pense pouvoir dire que j’ai bien aimé ce livre bien que l’action en soit ne soit pas particulièrement palpitante.


LE THEOREME DES KATHERINE, John Green

joneh

Le mot « théorème » est la seule chose commune à ces deux livres (juste une coïncidence en fait). Quoique. Colin Singleton est surdoué, et a ainsi développé des connaissances sur beaucoup de choses, dont les maths.
« Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et dix-neuf fois, il s’est fait larguer. »
Des adolescents, l’amour, puis un roadtrip dans lequel Colin se laisse embarquer par Hassan, son meilleur ami (road trip est un grand mot : ils prennent la route mais très vite l’histoire ne se situe que dans une ville). Je n’ai lu qu’un livre de John Green : nos étoiles contraires. J’ai vu le film, et aussi la Face cachée de Margo. Et finalement ce livre, c’est très ‘lui’ (vous me direz, j’ai pris ce livre en voyant son nom). Ca ne signifie peut être pas grand chose mais par là j’entends que ça reste dans le même registre, les adolescents confrontés à la vie l’amour l’aventure (blablabla).
En soit le livre reste original par l’obsession de Colin à réaliser un théorème qui pourrait prévoir toute relation amoureuse (bon, ok), et c’est vrai que la démarche est assez intéressante. Aussi, j’ai beaucoup aimé toutes les notes (il y en a exactement quatre-vingt quatre), pour apporter des détails, remarques ou autres (un peu comme toutes ces parenthèses) et l’obsession (encore) de Colin pour les anagrammes. John Green a de l’imagination, c’est indéniable, ses personnages sont complexes. J’ai bien aimé l’histoire c’est drôle, sympa, il y’a de bonnes réflexions, mais au delà de ça, je ne retiendrai pas spécialement ce livre .
Une histoire d’amité, d’amour, d’aventures, de l’originalité, je dis pourquoi pas.


Je ne suis absolument pas critique littéraire (tiens donc, personne ne l’avait remarqué lol), mais peut être que mon avis peut vous faire découvrir des livres, vous donnez la motivation ou l’envie de lire. Je crois que l’on connait un peu tous cette envie de lire MAIS manque de temps, livres à lire pour les cours etc. D’ailleurs il me reste une semaine pour lire Candide. Je m’égare. Lire pour le plaisir c’est toujours plus agréable alors si vous avez un peu de temps n’hésitez pas.

tumblr_nin8w4t3bn1u0da3jo1_500a-n-y-o-n-e

la bise,
C.

ps : le titre ne vaut que pour les personnes qui devraient penser à mettre leurs lunettes pour lire (hello, it’s me)(true story)(bye)

Publicités

13 Commentaires

  1. theblondmane

    Ça me fait plaisir de lire ton article! Tu exposes bien ton avis et c’est cool😄. Les trois livres ont l’air bien, mais comme toi je suis surchargée de bouquins (gargantua, l’ingénu..) donc je n’ai pas le temps de lire des livres que je veux, bref super article!🙌🏻

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s