ID talk

« be yourself is not advice. It’s an existential crisis waiting to happen. »

est ce que l’on sait un jour qui l’on est ? probablement non, ou alors seulement en partie.
« être soi même », une question d’instinct, de valeurs, de perception, de caractère ?

chaque jour nous changeons, je ne suis pas la même qu’hier et je ne serais surement pas la même demain. j’ai un prénom, un age, une famille, une nationalité que je n’ai pas choisi mais qui d’une part, me définissent. le reste, il n’en tient qu’à moi. en théorie. je pense que c’est la vie qui nous permet de savoir qui nous sommes, la façon dont on réagis face à elle, si on le regrette, ou pas. peu de gens sont capables de vous donner une liste de leur qualité et douterons de leur défauts, puisque, constamment, nous changeons, nous nous adaptons, nous construisons notre image à partir de celle qui nous parait être la meilleure, ou plutôt celle qui nous correspond. si il parait impossible de réellement savoir qui l’on est, on peut savoir qui l’on veut devenir, et à partir de la, faire en sorte d’y parvenir. cette reflexion ne vient pas de nul part, mais d’une vidéo qui m’a interpellée à ce sujet. n’est ce pas rassurant de savoir qui l’on est pour savoir on l’on va ? il y a quelques jours les profs me demandait encore ce que je veux faire plus tard. je ne sais pas, ou plutôt je ne sais pas quoi choisir (ok ça revient au même un peu). est ce que ça veut dire que je ne sais pas qui je suis ? pas vraiment nonplus. et puis j’ai vu ça, et c’est le genre de vidéo où tu te dis «damn you got it right man». d’ailleurs, lui même trouve le sujet un peu compliquer à traiter (« it’s difficult to understate the affect that other people’s perceptions have on the kind of person you end up being. of course, we also have tendencies and traits that are built into us, but mostly I think our selves are constructed out of what we need to become and what we are asked to become. and, in the best cases, our selves are constructed by what we want to become… built with thoughtfulness and care. ») et en effet, l’identité est quelque chose de bien complexe lorsque l’on regarde de plus près. QUI SUIS JE ? QUI ETES VOUS ? (c’était pour vous réveiller car je n’ai pas mis de majuscule depuis le début)
comme je trouvais sa reflexion parlante (et probablement plus que la mienne), que vous aurez peut être la flemme de regarder la vidéo (ou pas, mais c’est mon blog je fais ce que je veux), voici les mots de Hank Green.

« who the heck are you ? who the heck am I ? how do I know who I am ? do other people know who I am ? do other people have different ideas of who I am ? are those ideas close together or far apart ? and what is more me than me in their heads or the me in mine ? and when I go to sleep at night, loose consciousness for eight hours and wake up am I still the same me that I was when I went to bed ? WHO AM I ? »

« I am now thirty five and based on what I thought about thirty five years old when I was twenty five and when I was fifteen, I should know who the freak I am ! nevertheless, I DON’T. I can describe myself all day long and take personality tests that valid my behavior (…) but that won’t change the fact that MYSELF IS JUST A STORY that I tell to myself is just like any other story : subjective, and incomplete, and at least a little bit of a lie. »

« I’ve got my way of seeing the world, I’ve got my values, I’ve got the stuff that I care about, the people I care about. all that things they’re important they’re REAL ! where do they come from ? certainly not things that I was born with. »

« I am ME right now, I have not always be this me. through all my life, who I am has been largely dependent of what people expect of me. »

« so we look to books and buzzfeed quizzes and personality tests and horoscope to tell us WHO WE MIGHT BE, to see what others might think, to tell us that we’re doing a good job becoming the kind of person we want to be and at the top of it’s ok to be the kind of person that you are but all these things are such pale reflexions of the indescribably weird and complex thing that is the self. »

« you will wake up one day and you will not be the you you once were and that will keep happening to you until you die which is kind of wonderful. I live life is just one person when you can be so many different people, a little scarier perhaps but as with a lot of things that scare me turns out also pretty fun. »

wow, c’était un peu long sorrynotsorry, c’est cool si vous avez survécu lu jusque là (merci !). je ne sais pas trop si il y a quelque chose à conclure, je ne vous dirait pas « be yourself » mais plutôt d’explorer vos qualités, vos intérêts, et surtout le monde.

la bise,
C.

Publicités

10 Commentaires

  1. Léa

    On devient et on est ce qu’on est également grâce à notre entourage à savoir, notre famille, nos amis… qui nous apportent un nombre impressionnant de choses telles que des valeurs, des idées, des opinions etc qui contribuent à notre ouverture d’esprit et également au développement de notre personnalité.
    Bon mon commentaire se rapproche un peu (beaucoup) de la socio de comptoir comme dirait mon prof de SES mais j’aime bien parler de ce genre de sujets, peu de blogueuses risque à se lancer la dedans… alors merci!
    Bisous,
    Léa 🙂

    Aimé par 1 personne

    • zojwe

      oui l’identité c’est surement une grande part de ça, et oui on ne pretend pas faire de la grande sociologie mais ça n’empêche pas d’en parler et de développer son avis ! j’ai pas l’impression d’avoir ouvert un grand débat mais en voyant cette vidéo je me suis dit que ça pourrait être intéressant d’évoquer le sujet, je suis contente que ça te plaise :)))
      xx

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s